Anatomía del SNC ( en Francés)

julio 3, 2007 at 12:46 pm 1 comentario

zoomLa protection du système nerveux central est assurée par des enveloppes osseuses (le crâne et les vertèbres) et conjonctives (les méninges). Ces enveloppes sont organisées selon un gradient : les plus résistantes en dehors, et les plus fines en dedans.
Le crâne et le massif facial forment la tête. Le crâne est constitué d’une partie supérieure ou voûte et d’une partie inférieure, la base du crâne.

La voûte cranienne est composée d’os plats réunis entre eux par des sutures. On distingue d’avant en arrière :

zooml’os frontal
les deux os pariétaux
l’os occipital
l’os sphénoïde

La base du crâne est constituée des os suivants :

zooml’os frontal
l’ethmoïde
le sphénoïde
l’os temporal
l’os occipital

vue inférieure
Av

Ar

vue latérale
Ar <-> Av

vue inférieure
Av

 

 

Composée d’os plats réunis entre eux par des sutures. On distingue d’avant en arrière :

zoom l’os frontal :
– os impair
– présente une portion verticale (appartient à la voûte) et une portion horizontale (appartient à la base).
les os pariétaux :
– os pair, ils appartiennent exclusivement à la voûte
– réunis sur la ligne médiane par la suture sagittale
– séparés du frontal par la suture coronale et de l’occipital par la suture lambdoïde.

zooml’os occipital :
– os impair et postérieur
– réuni aux os pariétaux par la suture lambdoïde.

l’os temporal
l’écaille de l’os temporal appartient à la voûte.
– l’écaille du temporal est située en arrière de la grande aile du sphénoïde.

Note : chez le nouveau né, les sutures ne sont pas entièrement fermées, elles forment les fontanelles bregmatique (en avant) et lambdoïde (en arrière).

Vue endocrânienne
Av <-> Ar
voute

Vue supérieure
AV

La base du crâne, adaptée à la forme du cerveau, présente 3 étages: antérieur, moyen et postérieur.
l’étage antérieur est constitué de trois os. La face inférieure ou orbitaire du lobe frontal repose sur cet étage.

Les nerfs olfactifs droit et gauche cheminent sur cette face, dans le sillon olfactif. L’étage antérieur est formé par trois os :

l’os frontal :
– la portion horizontale du frontal participe au toit des orbites
– la portion verticale en forme la limite antérieure

L ‘ethmoïde :
– seule partie apparente de l’ethmoïde, la lame criblée appartient au toit des fosses nasales
– traversée par les filets du nerf olfactif (I).

le sphénoïde:
– sur les étages antérieur et moyen
– os biplan, comprend au centre, un corps et latéralement, deux grandes ailes dans l’étage moyen et deux petites ailes dans l’étage antérieur.

vue latérale
AV
vue supérieure
AV

AR

Vue antérieure
Vue supérieure
AV

zoom Les trous de la lame criblée de l’ethmoïde sont traversés par les filets des nerfs olfactifs (I) issus des fosses nasales.
Les neurones de la muqueuse olfactive constituent les premiers neurones de la voie olfactive.
Ils forment des synapses peptidergiques avec les deuxièmes neurones de cette voie dans le bulbe olfactif.

zoom Le canal optique, situé en dedans des apophyses clinoïdes antérieures, contient le nerf optique (II) et l’artère ophtalmique, branche collatérale de l’artère carotide interne.
Il n’est pas visible sur une vue du crâne de face car son trajet est oblique en bas, en avant et en dehors.
Une incidence radiologique spécifique est nécéssaire pour le mettre en évidence.

Le canal optique est déterminé par les deux pédicules d’insertion de la petite aile du sphénoïde sur le corps du spénoïde : la racine antéro-supérieure et la racine postéro-inférieure.

 

vue inférieure
AV

AR

vue supérieure
AV

AR
vue supérieure
AV

L’étage moyen de la base du crâne est composé de deux os :

Le sphénoïde :

zoom
– os impair,
– son corps et ses grandes ailes appartiennent à l’étage moyen.
– les deux petites ailes du sphénoïde apartiennent à l’étage antérieur.
– le corps, (creusé par le sinus sphénoïdal qui communique avec les fosses nasales), présente à sa face supérieure une loge, la selle turcique. Elle contient la glande hypophyse.

l’os temporal :

zoom – os pair, contient les organes de l’audition et del’équilibre.
traversé par l’artère carotide interne dans le canal carotidien
– divisé en trois parties : la pyramide pétreuse ou rocher, la mastoïde et l’écaille du temporal (horizontal, se verticalise et remonte sur la voûte).
zoom La fissure orbitaire supérieure (fente sphénoïdale) : entre la grande et la petite aile du sphénoïde, traversée par tous les nerfs oculomoteurs :
III, nerf oculomoteur (nerf oculomoteur commun)
IV , nerf trochléaire (nerf pathétique).
-VI, nerf abducens (moteur oculaire externe)
et le nerf ophtalmique (V1, première branche sensitive du nerf trijumeau)
Elle contient aussi les veines ophtalmiques.

zoomLe foramen rotondum (trou grand rond) est situé dans la grande aile du sphénoïde. Il est traversé par le nerf maxillaire (V2, nerf maxillaire supérieur)

Le foramen ovale (trou ovale), en arrière du foramen rotondum, est traversé par le nerf mandibulaire (troisième branche sensitive du nerf trijumeau, nerf maxillaire inférieur et sa branche motrice, masticatrice).

Le foramen spinosum (trou petit rond) creusé dans la grande aile du sphénoïde est traversé par l’artère méningée moyenne.

Le foramen lacerum (trou déchiré antérieur) entre le rocher et le sphénoïde est traversé par l’artère carotide interne.

L’étage postérieur comprend trois os :

zoom – La face postéro-supérieure du rocher,
– L’os occipital (apophyse basilaire, masses latérales et écaille).
– La lame quadrilatère du sphénoïde (dos de la selle turcique).

Les principaux trous de l’étage postérieur sont :

zoom– le foramen magnum (trou occipital) : lieu de transition entre le bulbe rachidien et la moelle épinière, passage des artères vertébrales et de la racine médullaire du nerf spinal

– le meat acoustique (conduit auditif interne), situé à la face postéro-supérieure du rocher, est traversé par le paquet stato-acoustico-facial composé des nerfs facial (VII), intermédiaire de Wrisberg (VII bis) et auditif (VIII).

– le foramen jugulaire (trou déchiré postérieur) : entre le rocher et l’os occipital (suture pétro-occipitale) constitué de deux parties. La portion antérieure est traversée par le paquet des nerfs mixtes : nerfs glossopharyngien (IX), nerf vague ou pneumogastrique (X), spinal (XI).
La partie postérieure reçoit le sinus sigmoïde qui se jette dans la veine jugulaire interne.

– les canaux condyliens antérieurs (canal condylien antérieur) situé de part et d’autre du foramen magnum (trou occipital) est traversé par le nerf hypoglosse (XII, grand hypoglosse).

zoom La base du crâne est composée de 3 étages, l’étage antérieur étant le plus haut et l’étage postérieur le plus bas.

Un contenant adapté à son contenu d’avant en arrière avec les lobes: frontal, temporal, cervelet, ainsi que le tronc cérébral.

zoom Les trous et canaux forment un passage pour tous les nerfs et vaisseaux destinés à l’innervation de l’extrémité céphalique.

Les nerfs crâniens sont organisés d’avant (I) en arrière (XII) par paquets :

– paquet des nerfs oculomoteurs et trijumeau : III, IV, V1 et VI dans la fissure orbitaire supérieure (fente sphénoïdale) et le sinus caverneux
– paquet stato-acoustico-facial : VII, VIIbis et VIII dans le meat acoustique interne
– paquet des nerfs mixtes : IX, X et XI, dans le foramen jugulaire

Vue supérieure
AV

AR

Vue supérieure
AV

AR

vue 3/4 supérieure droite
Vue 3/4 supérieure gauche

vue latérale
Ar <-> Av

vue antérieure
Haut

Bas

vue supérieure
Av

vue postérosupérieure droite
-> Av

Ar <-

vue postérosupérieure gauche
Av<-

-> Ar

vue supérieure
Av

Ar

vue supérieure
Av

Ar

vue inférieure
Av

Ar

vue inférieure
Av

Ar

vue inférieure
Av

vue inférieure
Av
vue inférieure du crâne, face exocrânienne
Ar

vue postéro-supérieure gauche de la base du crâne
Av et Droite
vue postérosupéro-latérale gauche, centrée sur le rocher et le dos de la selle turcique Ar et Gauche

vue supérieure
Av

vue postéro-supérieure gauche de la base du crâne
Av et Droite

Ar et Gauche Vue supérieure transilluminée
Av
3 étages, l’étage antérieur étant le plus haut et l’étage postérieur le plus bas.

Un contenant adapté à son contenu d’avant en arrière avec les lobes frontal, temporal et cervelet plus tronc cérébral.

Existence de trous et canaux formant un passage pour tous les nerfs et vaisseaux destinés à la tête

les nerfs crâniens sont organisés d’avant (I) en arrière (XII) par paquets

coupe sagittale
Av <-> Ar

vue-coupe sagittale
Av <-> Ar

coupe sagittale du crâne sur vue latérale
Ar<-> Av

zoom Les méninges forment les enveloppes conjonctives du névraxe. Avec le crâne et le rachis, elles protègent le système nerveux central.
On distingue :
Un feuillet épais et superficiel, la pachyméninge ou dure-mère
Deux feuillets fins et profonds, la leptoméninge : arachnoïde et pie-mère.

zoom Ces feuillets délimitent entre eux des espaces plus ou moins développés dans lesquels des hématomes peuvent se former.
Les méninges cloisonnent la cavité crânienne en différentes régions.
Elles peuvent donner des tumeurs ou méningiomes.

Coupe coronale – voute du crâne
Haut

Bas
  Dissection – Vue supérieure
Av


zoom
Feuillet conjonctif très résistant, blanc nacré et inextensible.
La dure mère enveloppe intégralement le cerveau et la moelle épinière.
Elle se termine par un cul de sac au niveau de la deuxième vertèbre sacrée (S2).
Au-delà, elle se prolonge par le ligament coccygien jusqu’au coccyx sur lequel il s’insère.

zoom La dure-mère est située en dedans de l’os dont elle est séparée par un espace plus ou moins bien développé :

-au niveau du crâne : elle adhère à l’os (feuillet périosté), l’espace est virtuel.
-au niveau du rachis : l’espace épidural contient de la graisse et des veines.

vue postérieure
Haut
moelle spinale après ouverture de la dure mère
Bas

  Moelle cervicale et rachis
Coupe horizontale
Av
La dure mère enveloppe totalement la moelle spinale. Les racines émergent latéralement.

Cloison impaire et sagittale qui s’insinue entre les deux hémisphères cérébraux, dans le sillon longitudinal (scissure interhémisphérique) .

Elle présente un bord supérieur contenant le sinus longitudinal supérieur, un bord inférieur avec le sinus longitudinal inférieur, une base dans laquelle circule le sinus droit.

Son sommet s’insère en avant sur l’apophyse crista galli.
La base de la faux s’insère sur le faîte de la tente du cervelet
.
Son bord inférieur est libre. Il est en rapport, en bas, avec le corps calleux.
Ce rapport est étroit en arrière, mais moins en avant. Il existe donc un espace entre la faux du cerveau et la face supérieure du corps calleux, dans lequel la face interne d’un hémisphère cérébral peut s’engager réalisant un engagement sous la faux.

tente du cervelet – Sinus
Av <->Ar
La faux du cerveau et la tente du cervelet sont replacés dans le crâne avec les principaux sinus veineux.

  Dissection
Hémisphèrectomie gauche
Av <-> Ar
La faux du cerveau est totalement visible après hémisphérectomie, de même que la tente du cervelet, une partie du corps calleux et la paroi latérale du troisième ventricule.

zoomLa tente du cervelet est une cloison de dure mère transversale présentant deux versants, droit et gauche.
Elle ferme la fosse postérieure, au-dessus du cervelet et sous les lobes occipitaux. Elle décrit en avant un orifice, le Foramen ovale de Pacchioni ,dans lequel passe le tronc cérébral. Elle présente deux bords, un faîte, un orifice et deux faces :

zoomLe bord postérieur ou grande circonférence, concave en avant, s’insère d’avant en arrière sur :
* L’apophyse clinoïde postérieure.
* Le bord supérieur de la pyramide pétreuse (ou rocher). A ce niveau, le bord postérieur de la tente du cervelet contient le sinus pétreux supérieur.
* Les deux lèvres de la gouttière du sinus latéral, où le bord postérieur contient le sinus latéral.
* Sur la protubérance occipitale interne qui répond à un véritable carrefour des sinus veineux.

Le bord antérieur ou petite circonférence, concave en avant, est libre. Il s’insère uniquement en avant sur les apophyses clinoïdes antérieures, passe en dehors des apophyses clinoïdes postérieures. Il doit donc surcroiser la grande circonférence au niveau du sommet du rocher pour finalement former le foramen ovale de Pacchioni.

zoomLe faîte est très oblique en haut et en avant. La base de la faux parcourue par le sinus droit s’y insère.

Le foramen ovale de Pacchioni est un orifice qui laisse le passage au mésencéphale. Cet orifice est limité par :
* En avant : la lame quadrilatère du sphénoïde (dos de la selle turcique.
* En arrière : la petite circonférence.

La tente du cervelet présente deux faces :
* Supérieure : en rapport avec les lobes occipitaux et une partie des lobes temporaux
* Inférieure : en rapport avec le cervelet

La tente du cervelet cloisonne le volume intra-crânien en deux régions.
La région sous-tentorielle ou fosse postérieure contient le cervelet et le tronc cérébral. Elle est bien cloisonnée, tout processus occupant de l’espace (tumeur, hématome) peut induire facilement une hypertension intracrânienne.
La région sus-tentorielle est plus vaste.

Vue supérieure
Av

Ar
 

 

Tente du cervelet et faux du cerveau
Ar, Droite

Av, Gauche

 

Vue supérieure – Dissection
Av
Vue supérieure de la fosse postérieure. La tente du cervelet a été suprimée
Ar

 

 

Coupe coronale
Haut
Coupe assez postérieure dans le plan coronal, au niveau de la tente du cervelet et du cervelet lui mème

zoomLa dure-mère contient des canaux ou sinus veineux drainant les veines cérébrales.
Les principaux sinus sont situés le long des bords de la faux du cerveau et de la tente du cervelet.

zoom Ils se jettent principalement dans la veine jugulaire interne au niveau du foramen lacerum (trou déchiré postérieur).

On distingue 2 groupes de sinus:
* antérosupérieur
* et postéroinférieur.

 

Vue latérale supérieure gauche
Av <-> Ar

 

 

Vue supérieure
Av

Les sinus sont des canaux veineux formés dans des dédoublements de la dure-mère. Ils drainent le sang du cerveau principalement vers la veine jugulaire interne. Ils peuvent être divisés en deux groupes : postéro-supérieur et antéro-inférieur.

Le groupe Postéro-supérieur Sinus longitudinal supérieur : Situé dans le bord supérieur de la faux du cerveau Sinus longitudinal inférieur : Chemine dans le bord inférieur de la faux du cerveau

Le groupe postérosupérieur est centré sur la faux du cervaux et la tente du cervelet. Il comprend le sinus longitudinal supérieur (SLS) qui chemine dans le bord supérieur de la faux. Il draine les veines corticales ascendantes. Le sinus longitudinal inférieur (SLI) longe le bord inférieur de la faux.

Le sinus droit chemine le long de la base de la faux. Il draine le sinus longitudinal inférieur et l’ampoule de Galien. Cette dernière reçoit les veines cérébrales internes. Les 2 veines cérébrales internes, issues de la fissure choroïdienne (partie médiane de la fente de Bichat) et les veines basilaires de Rosenthal qui cheminent autour du mésencéphale se jettent dans l’ampoule de galien.


Le sinus droit se jette en arrière dans le torcular avec le SLS.
Ce carrefour veineux est drainé par les deux sinus transverses (sinus latéraux).
Ils cheminent horizontalement d’arrière en avant dans la gouttière du sinus transverse (os occipital) jusqu’aux bords supérieurs des rochers puis descendent le long de la suture pétro-occipitale jusqu’au foramen lacerum (trou déchiré postérieur) en formant les sinus sigmoïdes.

vue antérolatérale gauche
Av <-> Ar

Base du crâne et expansions de dure-mère avec les principaux sinus veineux.

 

vue antérolatérale gauche
Av <-> Ar

Modèlisation des sinus veineux  après suppression du crane et de la dure-mère.

Fente de Bichat
vue supéro-postérieure
Av
Après ablation du corps calleux et du fornix, la fissure choroÏdienne (partie centrale) est visible audessus du toit du troisième ventricule.

zoom Le groupe antéro-inférieur est centré sur les deux sinus caverneux. Chaque sinus caverneux nait au niveau de la fissure orbitaire supérieure (fente sphémoïdale) et chemine de part et d’autre de la selle turcique.

LIMITES :

* En avant, la paroi antérieure répond à la fente sphénoïdale.

* En arrière : dure-mère joignant le toit du sinus caverneux au plancher de l’étage moyen du crâne au niveau de la face antérosupérieure de la pointe du rocher. Il se poursuit par les 2 sinus pétreux supérieur et inférieur.

zoom* En dedans : lame de dure-mère tendue du ligament interclinoïdien en haut, jusqu’à la base du crâne en bas (paroi latérale de la loge hypohysaire).

* En dehors : lame dure-mérienne, oblique en bas et en dehors, dédoublée, tendue de la petite circonférence de la tente du cervelet en haut jusqu’au plancher de l’étage moyen.

* En bas : dure-mère de la fosse temporale.

* En haut : Lame de dure-mère tendue entre le ligament interclinoïdien en dedans et la petite circonférence de la tente du cervelet en dehors.

coupe coronale du sinus caverneux
Haut
dessin d'une coupe coronale passant par la selle turcique. La dure-mère recouvre la loge hypophysaire (tente de l'hypophyse et se poursuit en dehors pour former le toit puis, en descendant les autres parois du sinus.
Bas
  vue supérieure de la base du crâne et sinus veineux
Av

vue supérieure
Av
vue supérieure des sinus caverneux et des sinus coronaires, principales afférences et efférences.
Ar

 

 

Coupe axiale
Av
coupe axiale passant par le mésencéphale, et le nerf oculomoteur
Ar

Il reçoit les 2 veines ophtalmiques et la veine sphénopariétale de Bréchet qui circule sur le bord postérieur de la petite aile du sphénoïde et le sinus coronaire qui encercle la selle turcique.
En arrière, il est drainé par le sinus pétreux supérieur qui chemine sur le bord supérieur du rocher dans l’insertion de la grande circonférence de la tente du cervelet jusqu’au sinus latéral.

Le sinus pétreux inférieur descend dans la suture pétro-occipitale et atteind directement le foramen lacerum (trou déchiré postérieur).
zoomIl se jette directement dans la veine jugulaire interne. Le sinus caverneux contient du sang veineux. Il est traversé par l’artère carotide interne (ACI) qui présente une forme de siphon avant de traverser le toit du sinus en dedans de l’apophyse clinoïde antérieure.

Contenu :
Il est traversé par les structures qui pénètrent dans l’orbite par la fissure orbitaire supérieure (fente sphénoïdale) c’est à dire les nerfs oculomoteurs et le sang veineux.
* le sang veineux
* l’artère carotide interne
* le nerf abducens (moteur oculaire externe, VI), en bas et en dehors de l’artère carotide interne.
* des nerfs crâniens dans le dédoublement interne de la paroi latérale, de haut en bas :

Nerf oculomoteur (moteur oculaire commun, III)
Nerf trochléaire (pathétique, IV)
Nerf ophtalmique de Willis (V1)
Nerf maxillaire (maxillaire supérieur, V2) dans son angle inféro-externe.

Ce rapport exceptionnel de l’artère carotide interne dans le sinus caverneux est à l’origine des fistules carotido-caverneuses entrainant un souffle permanent à renforcement systolique et une exophtalmie.
zoomBeaucoup plus fine et plus proche du système nerveux central, elle comprend deux enveloppes :

l’arachnoïde, feuillet avasculaire, tapisse la face interne de la dure-mère. Elle envoie des petites travées conjonctives jusqu’à la pie-mère. Elle fournit des systèmes de résorption du liquide céphalorachidien : les granulations de Pacchioni le long du sinus longitudinal supérieur. Des systèmes équivalents existent au niveau des trous de conjugaison.

la pie-mère feuillet très mince et transparent, adhère totalement à la surface du cerveau. Elle est subdivisée en deux couches :

zoom L’ intima pia est une couche avasculaire constituée de fibres élastiques et réticulaires. Elle accompagne les artères au cours de leur pénétration dans le parenchyme cérébral. Entre elle et les vaisseaux, un espace périvasculaire (de Virchow Robin) persiste.

La couche épipiale est formée de fibres collagènes. Les vaisseaux cheminent dans cette couche.

Vue latérale et postérieure
Ar <-> Av
Dissection de la dure-mère. L'arachnoide et les veines cérébrales apparaissent.

  coupe coronale
Haut
Coupe interessant la voute du crâne, le sinus longitudinal supérieur et une partie du parenchyme cérébral.

L’espace extra-dural ou épidural est situé entre l’os et la dure-mère.

zoomAu niveau du crâne : espace virtuel. La dure mère adhère fortement à la base (feuillet périosté) et au niveau des sutures.
L’arborescence des artères méningées entre l’os et la dure-mère dans la région temporo pariétale détermine un espace décollable (de Gérard Marchant). Elles peuvent être lésées au cour d’un traumatisme crânien avec fracture.

Un hématome extra-dural se forme en général rapidement et le sujet perd conscience après un intervalle de temps libre caractéristique. L’évacuation de cet hématome est une urgence neuro-chirurgicale.

zoomAu niveau du rachis, l’espace extradural est rempli de graisse épidurale et de plexus veineux. Il forme un coussinet de glissement et peut être à l’origine de certaines pathologies : localisation tuberculeuse (mal de Pott, Hématome épidural par exemple.

 

zoomL’espace sous-dural est situé entre la dure-mère et l’arachnoïde. Il est virtuel et seulement traversé par les veines cérébrales allant se drainer dans les sinus veineux.

Le saignement de ces veines entraine le développement habituellement lent d’un hématome sous-dural.

zoomL’espace sous-arachnoïdien est compris entre la pie-mère et l’arachnoïde. Il est cloisonné par les trabéculations arachnoïdiennes, et contient le liquide céphalo-rachidien (LCR).

Cet espace est traversé par les artères cérébrales, les veines corticales ainsi que les nerfs crâniens.

Le cerveau est protégé par des enveloppes osseuses et conjonctives, et par un matelas liquidien, le liquide céphalo-rachidien LCR). Tout le névraxe baigne dans le LCR qui assure un rôle protecteur et nutritif.

Comme la pie mère, très adhérente, suit la morphologie du système nerveux central alors que la duremère et l’arachnoïde suivent la face interne de la base et de la voute, l’espace sous arachnoïdien est parfois dilaté. Par définition ces dilatations des espaces sous arachnoïdiens formebnt des citernes. On distingue :

En avant du tronc cérébral, de bas en haut :
la citerne prébulbaire
la citerne de l’angle pontocérébelleux
la citerne prépontique
la citerne interpédonculaire

En arrière du tronc cérébral de bas en haut :
la grande citerne
la citerne ambiante

Sous le troisième ventricule : la citerne optochiasmatique

 

Coupe coronale
Haut

Bas

 

vue supérieure
la faux du cerveau est conservée
Av


le cerveau est protégé par des enveloppes osseuses et conjonctives, et par un matelas liquidien, le liquide céphalo-rachidien LCR).

Tout le névraxe baigne dans le LCR qui assure un rôle protecteur et nutritif.

 

Coupe coronale – voute du crâne
Haut
La coupe coronale montre une partie des hémisphères cérébraux, les sinus longitudinaux et la faux du cerveau. Bas

Dissection – Vue supérieure
Av
Après ablation de la voute du crâne, la dure-m&egrav;re et les art&egrav;res méningées apparaissent.
Structure de transition entre cerveau et moelle épinière.

Situé dans la fosse postérieure, en avant du cervelet.Traversé par toutes les grandes voies ascendantes zoomet descendantes (sensitives, motrices…).

Comprend les noyaux des nerfs crâniens. (Substance grise, amas de corps cellulaire), des noyaux propres (locus niger, noyau rouge).

La cavité épendymaire se dilate au niveau bulbo-pontique pour former le IV° ventricule.
La substance réticulée forme un réseau de neurones regroupés en noyaux entre les structures citées ci-dessus.

zoomRelié en arrière au cervelet par 3 paires de pédoncules cérébelleux (PC):
-le PC inférieur, relie le cervelet au bulbe
-le PC moyen, relie le cervelet à la protubérance annulaire
-le PC supérieur, relie le cervelet au mésencéphale.

 

vue inférieure
Av

Ar

vue inférieure
Av

3 étages – de bas en haut :

zoom la moelle allongée (bulbe rachidien) dérive du métencéphale.
– le pont
(protubérance annulaire ou pont de Varole) issue du métencéphale.
– le mésencéphale
ou pédoncule cérébral dérivé du mésencéphale.

3 régions d’avant en arrière :

zoom -le pied en avant contient des voies de la motricité
-le tegmentum ou calotte contient des noyaux, des voies et la substance réticulée
-le tectum est situé en arrière car le tronc cérébral est oblique vers le haut et l’avant.

Haut
Le mésencéphale est peu visible car il réalise rapidement sa jonction avec le diencéphale.
Bas coupe sagittale
Av <-> Ar

Le bulbe ressemble à la moelle.
Limité en bas par l’émergence de la première racine zoomcervicale et en haut par le sillon bulbo-pontique.

Il présente de dedans en dehors le sillon médian antérieur traversé par la décussation des pyramides,
les pyramides bulbaires, le sillon collatéral antérieur.
En haut, l’olive inférieure est limitée par le sillon pré-olivaire et le sillon rétro-olivaire

Emergence des nerfs crâniens :

zoomXII nerf hypoglosse : sillon pré-olivaire
-nerfs mixtes : IX nerf glossopharyngien, X nerf vague ou pneumogastrique, XI nerf spinal : . émergent de haut en bas de la face latérale du bulbe en arrière du sillon collatéral antérieur.
VII nerf facial, VIIbis intermédiaire de Wrisberg, VIII nerf cochléo – vestibulaire : émergent de la partie latérale du sillon bulbo-protubérantiel.

 

vue antérieure
Haut

Bas

vue antéro latérale gauche
Av <-> Ar

zoomElle est composée de très nombreuses fibres transversales dont les corps cellulaires constituent les noyaux du pont dans le pied de la protubérance.

Ces fibres ponto cérébelleuses se regroupent latéralement et plongent dans le cervelet pour former les deux pédoncules cérébelleux moyens.
La gouttière basilaire forme une dépréssion longitudinale dans laquelle chemine le tronc basilaire.

zoomElle est limitée en bas par le sillon bulbo-pontique
et en haut par le sillon ponto-pédonculaire.

Le nerf trijumeau V émerge entre les faces antérieures et latérales par une grosse racine sensitive destinée à la sensibilité de l’hémiface homolatérale et plus en dedans, une petite racine motrice innervant les muscles masticateurs.

vue latérale
Av <-> Ar
Les pédoncules cérébelleux sont représentés en bleu. Seuls, les pédoncules cérébelleux supérieurs croisent la ligne médiane.

vue antérieure
Haut

zoomLimité en bas par le sillon ponto-pédonculaire et en haut par la jonction méso-diencéphalique et les voies optiques.
En avant, le pied du mésencéphale forme deux courts piliers de substance blanche contenant les voies descendantes. Entre les deux : espace perforé postérieur (ou espace interpédonculaire).
Plus en haut et en avant, les deux corps mamillaires appartiennent au plancher du troisième ventricule.

Les nerfs :

zoom -III : nerf occulo – moteur commun émerge en dedans du pied du pédoncule au dessus du sillon ponto pédonculaire.

-IV : nerf pathétique émerge de la face postérieure du mésencéphale entre les deux colliculi inférieurs (tubercules quadrijumeaux inférieurs).

 

vue antérieure
Haut
 Le pied des pédoncules cérébraux et l'espace perforé postérieur sont dans un plan oblique en haut et en avant. La partie allant des corps maillaires au chiasma optique en avant est dans un plan plus horizontal (plancher du V3)
Bas
vue antérieure
Haut

zoomLa région du tectum est constituée par 2 paires de colliculi (ou tuberculesquadrijumeaux) supérieurs et inférieurs.

Les colliculi supérieurs donnent le bras conjonctival supérieur qui rejoint le corps geniculé (genouillé) latéral (CGL), noyau thalamique. Ils reçoivent des afférences visuelles.

Les colliculi inférieurs (TQI) donnent le bras conjonctival inférieur (BCI) qui rejoint le corps geniculé interne (CGI), noyau thalamique. Ils reçoivent des afférences auditives.

L’extrémité supérieure de la valvule de Vieussens ou frein s’insère entre les deux TQI. Le nerf pathétique émerge de la face postérieure du mésencéphale de par et d’autre du frein de la valvule de Vieussens.

 

vue postérieure du tronc cérébral
Haut
Après section des pédoncules cérébelleux,la quatrième ventricule est découvert. Les pédoncules cérébelleux remontent vers le mésencéphale. Le voile médullaire supérieur est tendu entre eux.
Bas

vue postérieure du tronc cérébral
Haut

Cavité épendymaire du diencéphale. Médian et unique.
Très étroit, il présente un plancher, un toit, deux parois latérales, une paroi antérieure et une paroi postérieure.

Il communique :

-en haut avec les ventricules latéraux par les foramen interventriculaires (trous de Monro)
-en bas avec l’aqueduc de Sylvius qui se prolonge avec le quatrième ventricule au niveau bulbo-pontique.

Les plexus choroïdes situés dans son toit sécrètent le liquide céphalo-rachidien.

 

coupe coronale
Haut

Bas

Vue oblique antérieure gauche
Av <-> Ar

zoomElle comprend la lame terminale (lame sus-optique), très fine, tendue entre le rostrum (bec) du corps calleux en haut et le chiasma optique en bas.

zoomElle est croisée horizontalement par la commissure antérieure (commissure blanche antérieure), faisceau de fibres associant les deux lobes temporaux et les deux noyaux amygdaliens.
La commissure antérieure croise par en avant les colonnes du fornix (piliers antérieurs du trigone).

 

Vue oblique antérolatérale gauche
Av <-> Ar
La commissure antérieure passe en avant des colonnes du fornix. Elle associe les deux lobes temporaux, en particulier                   les deux amygdales.

 

 

Vue endoventriculaire du V3
paroi antérieure
Les deux foramen interventriculaires sont parfaitement visibles, limités par les colonnes du fornix. L'infundibulum et le début de la tige pituitaire apparaissent dans le plancher du V3.

Coupe sagittale
 La coupe sagittale permet de voir les parois antérieure, postérieure, latérale, le toit et le plancher du V3

Constituée principalement du thalamus :

zoom
relais sous cortical, volumineux, ovoïde, à grosse extrémité postérieure ou pulvinar. Subdivisé en plusieurs noyaux. Situé juste en arrière du foramen interventriculaire (sillon de Monro).
– limité en bas par le sillon sous-thalamique (sillon de Monro) étendu du foramen interventriculaire (trou de Monro) à l’orifice de l’aqueduc de Sylvius.

zoom-parcouru par la strie médullaire (habenula) d’avant en arrière, à la jonction des faces médiale et dorsale. Dans près de 70% des sujets, l’adhésion inter-thalamique ou masse intermédiaire forme un pont de substance grise entre les deux thalami.

 

Vue supérieure
Av
Le troisième ventricule et les ventricules latéraux sont remis en place avec le thalamus en bleu, le noyau caudé en orange et le globus pallidus en vert. Ar

Coupe sagittale (détail)
Av <-> Ar
Le thalamus adhère au thalamus controlatéral par l'adhésion interthalamique (noyau reuniens).

 

coupe sagittale (paroi latérale)
Av <-> Ar
Vue anatomique de la paroi latérale du V3. La tige pituitaire a été sectionnée.

Situé en avant du thalamus et en arrière de la colonne du fornix (pilier antérieur du trigone). Fait communiquer le troisième ventricule avec le ventricule latéral. Repère radiologique correspondant au sommet du noyau lenticulaire et au point où les veines septales et thalamostriées se jettent dans la veine cérébrale interne.

L’organe subfornical est une petite éminence située à la face interne du pilier antérieur du fornix. Petit noyau caractérisé par l’absence d’une barrière hémato-encéphalique. Répond à l’angiotensine II. Rôle dans les comportements de soif.

zoomLe corps du fornix s’étend au-dessus du troisième ventricule dans un plan sagittal. En avant, les deux piliers antérieurs se détachent et descendent dans la paroi latérale du troisième ventricule pour atteindre les corps mamillaires dans le plancher du troisième ventricule.

vue postérolatérale gauche
Av <-> Ar

coupe sagittale
Av <-> Ar
Zoom sur la paroi latérale du V3. Les limites du foramen interventriculaire sont bien mises en évidence : colonne du fornix en avant et thalamus en arrière.

L’hypothalamus est la portion antéro-inférieure de la paroi latérale et du plancher jusqu’au corps mamillaire inclus en arrière. Il contient des noyaux hypothalamiques (intègrent et contrôlent l’activité du système nerveux végétatif et de nombreuses glandes endocrines).

Le sous-thalamus, partie de la paroi latérale située sous le thalamus et en arrière des corps mamillaires, apparaît au-dessus du mésencéphale.
Il contient un noyau extra-pyramidal, le noyau sous-thalamique (corps de Luys), entre le thalamus en haut et le mésencéphale en bas.

La vue sagittale permet de voir les parois latérale, antérieure, postérieure, le plancher et le toit du troisième ventricule.

 

coupe sagittale (détail)
Av <-> Ar
 Les trois grandes régions de la paroi latérale et du plancher du V3 sont indiquées en couleur.


zoom

Le plancher comprend d’avant en arrière :

-le chiasma optique et le recessus optique au-dessus.
-la région du tuber comprise entre le chiasma et les corps mamillaires.
-en arrière du chiasma optique, l’éminence médiane s’enfonce pour former l‘infundibulum.
Ce dernier se poursuit par la tige infundibulaire (tige pituitaire) puis la glande hypophyse (relation hypothalamo-hypophysaire).
-les deux corps mamillaires, relais du fornix (trigone).
-la jonction méso-diencéphalique et l’orifice de l’aqueduc de Sylvius.

Vue inférieure du plancher
Av
  La vue inférieure du plancher du V3 met en évidence le chias ma, la tige pituitaire et les corps mamillaires en arrière.
Ar

 

Coupe sagittale
Ar <-> Av


Centrée par la glande pinéale (épiphyse) qui repose au dessus des colliculi supérieurs (tubercules quadrijumeaux). Elle présente deux prolongements limitant le récessus pinéal.

Le prolongement supérieur se divise en deux stries médullaires (habénula) cheminant à la jonction des faces médiale et dorsale du thalamus.

Le prolongement inférieur redescend vers les colliculi . Il est traversé par la commissure postérieure, commissure inter-hémisphérique surplombant l’orifice de l’aqueduc de Sylvius.

La ligne réunissant le bord supérieur de la commissure antérieure (CA) et le bord inférieur de la commissure postérieure (CP) constitue un axe de référence très utilisé en imagerie.

vue postrosupérieure
Av
 Nous voyons en arrière la glande pinéale, les 4 colliculi, les stries médullaires cheminant sur la face interne des thalami et le noyau caudé.
Ar
coupe sagittale
Ar <-> Av
Vue centrée sur la paroi postérieure du V3, donc sur la glande pinéale et ses prolongements supérieurs et inférieur.

zoom Membrana tectoria : épithélium épendymaire tendu entre les deux stries médullaires (habénula).
La toile choroïdienne supérieure comprend la membrana tectoria recouverte par la pie-mère.
La pie-mère, après avoir tapissé le corps du corps calleux, passe sous le splénium puis plus en avant sous le trigone. Elle forme le feuillet télencéphalique de la toile choroïdienne.

Au niveau des foramen interventriculaires, elle se réfléchit et tapisse le toit du troisième ventricule.
Elle forme donc une invagination en doigt de gant entre les structures télencéphaliques et diencéphaliques.
Elle contient les plexus choroïdes qui sécrètent le liquide céphalo-rachidien dans le 3ème ventricule et les deux ventricules latéraux.

Coupe coronale
Haut
Bas

Vue postéro-supérieure
Av

 

 

Entry filed under: Documentos de importancia, Documentos en Francés, Neurobiología. Tags: .

Atlas de Neuroanatomía en 3D Neurocirugía. Manual de procedimientos

1 comentario Add your own

  • 1. ADIL  |  mayo 15, 2008 a las 9:31 pm

    je veut cette page merci

    Responder

Responder

Introduce tus datos o haz clic en un icono para iniciar sesión:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Cerrar sesión / Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Cerrar sesión / Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Cerrar sesión / Cambiar )

Google+ photo

Estás comentando usando tu cuenta de Google+. Cerrar sesión / Cambiar )

Conectando a %s

Trackback this post  |  Subscribe to the comments via RSS Feed


La Fundación Anna Vázquez es una entidad sin fines de lucro aprobada legalmente según Personería Jurídica Nº 361/07 CUIT30-71028256-7 Tiene como misión atender las necesidades del niño enfermo de cáncer cerebral y su familia a lo largo de las distintas etapas de la enfermedad. IMPORTANTE: Este es un SITIO DE DIVULGACIÓN CIENTÍFICA, por lo cual contiene imágenes médicas que pueden alterar su sensibilidad
Los artículos puestos a consideración aquí son de carácter netamente informativo y de ninguna manera deben tomarse como consejo profesional, visite a su médico para obtener diagnóstico y tratamiento. Las expresiones aquí vertidas en los comentarios o en los artículos recopilados, son exclusiva responsabilidad de sus autores y no concuerdan necesariamente con las opiniones de quienes formamos la Fundación.

Estadísticas del Web Site de la Fundación Anna Vázquez

  • 11,910,426 personas ya nos visitaron...
julio 2007
L M X J V S D
« Jun   Ago »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

Archivos de la Fundación Anna Vázquez


A %d blogueros les gusta esto: